Pates et Patouilles

Activité sensorielle pour enfants : pâte à modeler bleue et coquillages

Proposer un atelier pâte à modeler aux enfants permet de développer leur motricité fine, leur dextérité, leur imagination et leur créativité. La pâte à modeler apporte vraiment de bons bénéfices aux enfants, parfois même elle apporte de la zénitude, un anti-stress facile et ludique.

Cet été, j’ai proposé aux enfants une activité sensorielle et créative sur le thème de la mer. Ils ont découvert et manipuler une pâte à modeler bleue, accompagnée de coquillages. Une invitation à toucher, à modeler, à créer, à expérimenter. Une activité manuelle à proposer autant aux petits qu’aux plus grands.


Activité pâte à modeler sur le thème de la mer avec des coquillages

Age des enfants : 2 ans, 14 mois et 9 mois


La recette de la pâte à modeler bleue

Les ingrédients utilisés pour réaliser la pâte à modeler

2 doses de farine
1 dose de sel fin
3 cuillères à café d’huile
1 peu d’eau froide
quelques gouttes de colorants alimentaire bleue

Les différentes étapes de fabrication de la pâte à modeler

Mélangez la farine et le sel dans un saladier. Ajouter l’huile et l’eau petit à petit, et mélangez avec les mains. La pâte doit être lisse. Si trop collante, rajoutez un peu de farine, si elle est friable, rajoutez un peu d’eau.

Réalisation de la pâte à modeler bleue

Activité sensorielle pour enfants : une pâte à modeler bleue avec des coquillages

La pâte à modeler est une activité sensorielle à proposer aux enfants, même petits. Ils découvrent des textures différentes, développent les muscles de leurs doigts et mains en pressant, en coupant, en modelant la pâte.

Avec cette période estivale, on rêve de mer, de plage et de coquillages 🙂 J’ai donc proposé aux enfants une pâte à modeler avec un joli bleu, accompagné de coquillages. La pâte à modeler a une texture agréable, douce, molle, en contre partie, les coquillages sont durs et parfois rugueux. Le mélange de ces 2 textures permet de créer une activité intéressante pour les petits.

Dans un premier temps, les enfants ont touché la pâte, j’ai ensuite intégré petit à petit les coquillages.

découverte de la pâte à modeler bleue et des coquillages par les enfants

Mon plus grand de 2 ans, a compris tout de suite, qu’il pouvait enfoncer les coquillages dans la pâte à modeler. Il s’est empressé de remplir toute la surface de sa pâte 🙂

La demoiselle de 14 mois a préféré jouer avec la pâte, en enfonçant ses doigts dedans. Elle analysait l’effet de ses doigts sur la pâte : ça fait des traces, ça fait des trous. Une bonne manière de faire des connections de cause à effet. Les coquillages mis à sa disposition auprès d’elle, ne les a pas intéressés.

Puis, je leur ai fait remarqué que les coquillages laissaient des empreintes sur la pâte à modeler et que l’on pouvait en réaliser de pleins de sortes. On peut aussi couper la pâte avec les coquilles Saint-Jacques.

faire des empreintes de coquillages dans la pâte à modeler

Les enfants ont ainsi explorer et tester tout pleins de choses, ils ont créé de leurs mains, inventer de jolies créations, ont manipulés à leur guise, en développant ainsi leur motricité fine et leur créativité.

réalisation de jolies créations avec les coquillages et la pâte à modeler

Mon petit bout de 9 mois a également participé à l’activité, une fois levé de sa sieste. Un vrai régal, il a adoré touché, trituré la pâte à modeler avec ses doigts. Je l’ai laissé libre dans ses mouvements et ses expérimentations. Il a de lui-même touché à tout, autant la pâte que les coquillages.

bébé participe à l'activité pâte à modeler; : il triture, et touche avec ces doigts

Une activité créative et sensorielle facile à mettre en place avec les petits. Pour garder une trace de cet atelier, il est possible d’utiliser de la pâte à sel ou de la pâte autodurcissante. Laissez les enfants enfoncer leurs coquillages dans la pâte et laisser en suite sécher à l’air libre. Ici le but n’était pas tant le résultat mais davantage l’instant présent, c’est-à-dire la découverte sensorielle, la manipulation des deux éléments, l’expérimentation et l’imagination.

Vous pouvez aussi utiliser d’autres accessoires que les coquillages. Par exemple, en automne, utilisez des glands ; au printemps, des fleurs ; en hiver, des morceaux de bois… etc. Le principal est de s’amuser et développer de manière ludique les capacités des enfants.



Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux 😉

Ce blog est un mélange d’idées créatives, d’activités manuelles et ludiques, de bricolages à réaliser avec les enfants, d'idées déco et de temps à autre des recettes de cuisine assez sympas et rigolotes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.